La MECS de l’association, a diversifié ses prises en charges tant sur le territoire, que sur l’adaptation des dispositifs aux situations et projets des jeunes qui nous sont confiés.
On peut ainsi définir trois pôles : les Pôles Briochin et Lannionais se réfèrent à une dimension de territoire, mais aussi à des modalités de prise en charges sensiblement différentes ; le pôle « alternatif » lui se détermine par la complexité des problématiques des jeunes qui y sont accompagnés.

PÔLE BRIOCHIN

PÔLE LANIONNAIS

PÔLE ALTERNATIF

La structuration des projets de service permet la prise en compte du jeune dans sa globalité, en considérant que chaque jeune est singulier. Le sujet, dont on parle ici, est accueilli et reçu dans toute sa complexité, il ne saurait être perçu uniquement du point de vue de ses fragilités, mais également au travers de ses potentialités.

Il est souvent avant tout, et en tant que sujet, inscrit dans un vaste champ d’appartenances communautaires, qu’elles soient familiales ou sociales. Le but de son accueil est de permettre son immersion dans son champ social repéré tout en maintenant des solidarités, liées à ses héritages généalogiques, culturels, psychologiques.

C’est pourquoi les unités éducatives sont territorialisées, c’est-à-dire inscrites dans un espace permettant de faire jouer ces solidarités à travers l’activation de réseaux. Les hébergements institutionnels ou personnels, sont adaptés et diversifiés pour permettre l’accueil collectif ou individuel, permanent ou séquentiel.
Ils représentent des points d’ancrage sécurisants pour permettre des choix de vie personnels et citoyens.